Category Archives: Manufacture

Mad Max – the outtakes

An outtake is a portion of a work (usually a film or music recording) that is removed in the editing process and not included in the work’s final, publicly released version.

What was done to the bike :

New Parts :

Twisted bars
Grips
Mirror
Cable covers
New rear fender
New signal lights
Front Champion deluxe 18 x 350
Battery bag : vintage military
New mufflers

Fabrication & Paint job :

Exhaust pipes guiding
Footpegs
Shift lever knob
Double headlight mount
Rewiring
Loads of polishing (trees, boots, covers, bars, pipes, risers)
Rear fender mounts
Sissy bar and mounts
Rear light mount
Signals mount
Seat made from a moped seat (welded spring mounts)
Fender metalflake and pinstripe
Tank flames and pinstripe
Hand made pillon, mounts and signpaint.

Extras :

Patience
Anger
Laughing
Time
Faith
Inspiration

I met Max through a common friend.
He mentioned he had a Honda bobber project in his room that was on hold. We agreed he would bring his roller to my “garage” so we could work on it together.
Honestly, I never thought it would take this long, because this was in April. Anyway, I can say that I am pretty satisfied with the overall look of the bike. See I’ve been into bikes for a little while, but my discovery of California Choppers is more recent, and has caused a severe addiction. Here in Europe, it seems like choices reduce to cafe racer or street tracker. I dig it but bikes end up looking the same, and same aftermarket parts are used. My belief is that choppers allow even more personality expression or extension.
The mix of chrome and rust. That’s what it is.

The wiki definition of chopper is :
A chopper is a type of motorcycle that was either modified from an original motorcycle design (“chopped”) or built from scratch to have a unique hand-crafted appearance.

So that means it s a process rather than an style; I thought we could go in that direction even though we didn’t have a panhed or a shovelhead in our hands.
I had loads of fun rebuilding this bike, and Max was the most patient and tolerant guy with me; so thank you man.

J’ai rencontré Max par l’intermédiaire d’un ami commun.
Il a parlé d’un projet bobber Honda dans sa chambre qui était en attente.
Nous avons convenu qu’il apporte son engin dans mon “garage”.
Honnêtement, je n’ai jamais pensé que ce serait aussi long, parce que c’était en Avril. Quoi qu’il en soit, je peux dire que je suis assez satisfait de l’aspect global de la moto. Cela fait un petit moment que j’aime les bécanes, mais ma découverte des Choppers Californiens est plus récente, et cause une dépendance sévère. Ici, en Europe, il semble que les choix se limitent au café racer ou street tracker. L’inconvénient c’est que les motos finissent par se ressembler, parce que les mêmes pièces aftermarket sont utilisées. Ma conviction est que les choppers donnent une plus grande liberté d’expression.
Le chrome et la rouille.

La définition du wiki est:
Un chopper est un type de moto qui a été soit modifiées d’une conception originale de moto («hachés») ou construit à partir de zéro pour avoir un unique aspect artisanal.

Pour moi plus qu’un style, c’est un processus, alors j’ai pensé que nous pourrions aller dans cette direction, même sans avoir un panhed ou un shovelhead entre les mains.
J’ai eu beaucoup de plaisir à reconstruire cette moto, et Max a été très patient et tolérant avec moi, donc merci tête de mule.

Peace
LD

 

The day she got picked up

Trying weird stuff

Started rewiring

Putting some high bars

First sissy bar

What a pain in the ass

Polishing

Tripping

first paintjob (failed on the tank and had to start over)

Diner time

Rear fender

Bungs for the sissy bar

barbecue time

and back in the garage

Polishing stand

 

This cracked us up

love this photo of max and I taking a break at the local diner

Mad Bros helmet prototype

back with another paintjob

The end (of the beginning)

Advertisements

The Roast Beef

The Roast Beef is a 50cc motorcycle project based on the chancy crafting of its seat.
You can read more on : childrenofdecadence.com/
Photos © Louis David Najar 2012

Bon suite à une panne des plus bizarres je vais me lancer dans un roman qui s’adresse aux spécialistes :
ceci fera donc office de “présentation mécanique”

en septembre, j’ai fait l’acquisition d’un SR de 1992 48T qui avait 12 000 Km au compteur; top case selle clignos tout y était.
à part la peinture, je me suis dit que cette bécane serait parfaite pour une petite personnalisation.

(pour info cet été j’ai remonté de A à Z une L99E motobécane, un peu en entrainement je dois l’admettre, mais je bricole déjà un peu)

Avant de lui faire une révision complète, j’ai commencé à changer des pièces par ci par là, clignos, feu arrière, plaque, rétros, guidon…

Puis j’ai fait des petites recherches sur internet, et j’ai acheté et monté ce pot :

Au départ, je l’ai monté directement, puis j’ai fait l’acquisition d’une extension de pot du même diamètre, car le levier du frein arrière venait taper sur le cône d’échappement.

A noter qu’à ce moment là, je n’avais pas eu la curiosité de regarder dans le cône, pour pouvoir constater qu’il n’y avait en fait rien
Pas de laine, juste une chicane percée…. c’est donc pour çaaaaa que je déclenchais les alarmes des Mp3 garés sur le trottoir 🙂 bref, je faisais un barrouf tu tonnerre et surtout, en décélération, le pot produisait des explosions.

Donc retour à la case départ je remonte l’ancien le temps de trouver des solutions.
Et commande un silencieux du même diamètre que la chicane :

que je raccourcis d’ailleurs (à la marque noire)
je mets de la laine autour de la chicane, enfile le silencieux, et c’est reparti; la bécane fait désormais un bruit tout à fait acceptable.

Je fais un test de bougie en poussant bien la moto dans les tours et en coupant le contact et la bougie est un peu blanche. Après j’ai lu que cela n’est pas un test révélateur … Bon je monte mon gicleur principal de 5 points, et suis donc passé de 165 à 170 -j’en profite pour faire une petite inspection du carbu ça n’a pas l’air mal.

On repart, mais le matin la petite a un peu de mal a tenir le ralenti (je compense donc en jouant sur la vis)
je n’ai pas touché aux réglages de richesse.

Comme je le disais, j’ai simplement réalisé ma vidange pour solutionner la “raideur” de ma boîte — demi succès puisque j’ai encore des soucis entre la première et la seconde…

Et pour finir, l’autre jour, elle s’est tout simplement mis à brouter en fond de troisième, puis a fini par caler au feu; elle est repartie ensuite, mais tout de même…
Si je vous ai raconté tout ça, c’est parce que je voudrais vraiment avoir vos avis et conseils quand au montage d’un échappement différent de l’original. Et surtout rapport à la carburation et à la réaction du moteur.

Je voudrais pouvoir avancer et lui greffer un nouveau bidon repeint … en cours

Merci à vous

Motobecane L99E #2

My Custom Moped : Motobecane L99E

Photography by Louis David Najar and John Karsenty

Motobecane L99E Shooting

My Custom Moped : Motobecane L99E

Photography by Louis David Najar and John Karsenty

Re Built

La Petite Méca est un atelier de custom moto qui se trouve au coeur de Paris, dans une rue souvent ensoleillée entre Bastille et République, juste à côté du magasin de fixed gear Cyclope. Pendant quelques mois, c’est autour d’une vieille Harley que vont s’affairer Bige, mécano solitaire de son état, et Louis-David, photographe, auteur de ce documentaire et peintre à ses heures. D’abord désossé, l’engin va subir une transformation radicale à laquelle on assiste ici, étape par étape. En guise de touche finale, le réservoir sera repeint selon la technique du métal flake.
Le résultat : un ton sur ton noir mat / brillant avec une touche bleue shiny, une bécane unique avec une sacrée gueule.
Ces images sont le fruit d’un travail de longue haleine et marquent la rencontre de deux amoureux de la culture custom.

La Petite Méca is a custom motorcycle shop located in the heart of Paris, in a sunny street between Bastille and République, next to the fixed gear Cyclope strore. For a few months, Bige, lonely mechanic, and Louis-David, photographer, and author of this documentary will work around a 15 year old Harley Davidson. The craft will undergo a radical transformation that is taking place here, step by step. As a final touch, the tank will be repainted using the metal flake technique.
The result is a tonal matte / shiny black with a sparkly blue button, a single bike with a wild look.
These images are the result of a long process and mark the meeting of two lovers of custom culture.

Randonneur Belt / Recycle